Essais auto

ESSAI Alfa Romeo Tonale 1.5 MHEV (130 ch) : l’ange gardien

Selon Alfa Romeo, le Tonale annonce la résurgence de la marque. Cependant, un SUV électrifié est-il vraiment la solution ?

Alain De Jong Alain De Jong | Publié le 29/10/2022 | Temps de lecture : 10 min

Alfa Romeo est l’une des marques sportives les plus emblématiques de l’histoire de l’automobile, avec de nombreux modèles devenus des classiques comme l’Alfetta, la Giulia ou la 8C. à la dérive depuis quelques années, la marque italienne est passée entre-temps dans le giron de Stellantis. Cela donne de l’espoir pour l’avenir même si la gamme a été réduite aux seules Giulia et Stelvio, ce qui est maigre… Les responsables annoncent cependant un avenir plein d’espoir qui débute avec le Tonale qui est un nouveau SUV…. alors que le prochain modèle qui arrivera sur le marché l’année prochaine sera aussi un SUV : le compact Brennero.

Cette gamme peut-elle encore séduire les alfistes qui ont un jour craqué pour une Alfetta, une GT ou un Spider ? Peut-être pas, mais c’est une stratégie de survie de la marque qui est nécessaire pour continuer à exister dans cette période de transition. Notez en outre que d’ici quelques années, il y aura une nouvelle Giulia avec une motorisation … électrique.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Electrification

Alfa Romeo Tonale statique

Voilà donc à quoi ressemblera l’avenir d’Alfa Romeo, avec une offre qui sera principalement constituée de SUV ou de crossovers à propulsion électrique. Cette stratégie est déployée avec le Tonale, qui sera la premier à introduire l’électrification chez Alfa Romeo. En fait, ce crossover de taille moyenne est le premier modèle à utiliser un support de propulsion électrique. Le modèle de base au lancement est la version essence mild-hybrid de 1,5 litre, associée à une boîte automatique et disponible en versions de 130 et 160 chevaux.

Alfa Romeo Tonale arrière

Ici, le quatre cylindres reçoit l’assistance électrique d’un alterno-démarreur et d’un moteur électrique intégré à la transmission, qui peut délivrer une puissance supplémentaire de 20 ch. Le système électrique 48V permet également un démarrage électrique et un fonctionnement bref grâce à la puissance de la petite batterie lithium-ion de 1,5 kWh. Cette configuration permet d’améliorer les performances et la consommation. Mais avec un sprint de l’arrêt à 100 km/h en 9 secondes et une consommation WLTP de 5,6 litres aux 100 km, qui se situe à un peu moins de 7 litres dans la réalité, le Tonale ne repousse de toute façon aucune limite.

Jouer sur les émotions

Rien de tout cela ne semble très positif au travers des yeux d’un « Alfiste » de la vieille école, pourtant nous avons presque atteint 2023 et le marché automobile est dominé par des SUV et des crossovers électriques. Alfa Romeo a déjà fait une entrée remarquée avec le Stelvio : le Tonale de 4,53 mètres de long doit maintenant s’imposer sur le segment populaire des moyennes cylindrées et dispose de solides atouts pour y parvenir.

Alfa Romeo Tonale profil

Tout d’abord, sa belle apparence qui ne laisse aucun doute sur le fait qu’il s’agit bien d’une véritable Alfa Romeo. On pourrait penser qu’une silhouette trapue de SUV laisserait peu de place aux designers pour un résultat frivole, mais sur l’Alfa Romeo Tonale, le sauce prend magnifiquement.

Les éléments de design typiques de la marque ont été soigneusement intégrés dans ce modèle, créant immédiatement un sentiment familier. Nous entendons par là la calandre en forme de trèfle, les blocs optiques à LED à 3 faisceaux ou les jantes à cinq cercles, tandis qu’à l’intérieur, les capuchons ronds de la zone du compteur et le bouton de démarrage sur le volant sport reflètent le style de la maison. Ce style compense déjà beaucoup de choses et peut faire en sorte que les émotions puissent encore motiver le choix du Tonale dans l’offre actuelle de crossovers électrifiés.

Sieges Alfa Romeo Tonale

Dynamique, mais un peu essoufflé

Le Tonale est très agréable à conduire, avec un comportement qui offre un bon compromis entre confort et dynamisme. Cependant, ne vous attendez pas à un dévoreur de virage comme les voitures de sport de la maison jadis. Pourtant, on sent que les ingénieurs ont fait un travail pour transformer la base de la célèbre plate-forme “Global Small Wide”, qui provient toujours de la Giulietta et qui est également utilisée par la Jeep Compass par exemple, en une voiture avec un feeling plus sportif et typique. Cela a été rendu possible par des modifications apportées à la suspension, à la largeur de la voie et à la direction, de sorte que le Tonale se dirige très volontiers et de façon régulière dans les virages.

Le 1.5 MiIdhybrid de 130 chevaux déplace toujours le Tonale en douceur dans le flux de la circulation, mais bien sûr, avec sa puissance limitée, il n’offre pas des performances de pointe. Lorsqu’on appuie brusquement sur la pédale de droite, le quatre cylindres hurle, mais heureusement, la transmission robotisée à sept rapports à double embrayage calme rapidement la panique du moteur.

Alfa Romeo Tonale dynamique

Pour ceux qui veulent un peu plus de punch, la variante de 160 ch, qui obtient sa puissance supplémentaire grâce à un turbo à géométrie variable, offre une bonne alternative. Si cela ne suffit toujours pas, il faut attendre le Q4 hybride rechargeable, qui développera 275 ch et émettra 30 g/km de CO2. Cette version sera d’ailleurs très importante pour le Tonale afin de bien marquer le marché toujours important des flottes d’entreprises.

Bien derrière le volant

habitacle Alfa Romeo Tonale

Au volant, la Tonale distille son charme assez rapidement. Si l’on met la nostalgie de côté pour un instant et que l’on admet que l’époque passionnée des voitures de sport élancées avec une sonorité tonitruante est définitivement révolue et qu’il n’y aura peut-être bientôt plus que des crossovers sur le marché, Alfa Romeo prend un bel envol avec ce modèle. La position assise est bonne, l’espace est suffisant avec un coffre de 500 litres (qui peut encore être étendu à 1 525 litres après avoir rabattu les sièges arrière) et la numérisation du cockpit n’a pas été poussée trop loin.

Outre les deux écrans pour le conducteur et sur la console centrale pour le système d’infodivertissement, vous trouverez dans l’habitacle de nombreux boutons qui permettent immédiatement une utilisation intuitive des fonctions embarquées. L’ensemble est soigné et stylisé et la finition est également de bon niveau. Le seul bémol concerne certains éléments en plastique durs comme les garnitures de coffre qui sont sensibles aux griffes et qui ne laissent pas une impression de qualité impérissable.

Prix de base élevé

Il est malheureusement temps de passer à la caisse ! La version de base “Super” du Tonale coûte 33.500€ avec le 1.5 MiIdhybrid (130 ch). Pour le même montant, vous pouvez également vous offrir le 1.6 diesel à transmission automatique, qui reste une alternative intéressante pour ceux qui font beaucoup de route. Le 1.5 MiIdhybrid de 160 ch, plus vif, est proposé d’emblée dans le niveau de finition supérieur ” Sprint” et coûte 40.300€.

Le prix de la version hybride rechargeable Q4, qui sera commercialisée avant la fin de l’année, n’est quant à lui pas encore connu. Notre voiture d’essai était une “Edizione Speciale”, une édition de lancement dont le prix s’élève à 39.000€ et qui comprend d’emblée de nombreux extras tels que les jantes en alliage de 20 pouces avec le design typique d’Alfa avec les cinq cercles, le revêtement des sièges en Alcantara et l’éclairage matriciel intégral.

Conclusion

Même une illustre marque de voitures de sport comme Alfa Romeo ne peut plus s’empêcher de s’engouffrer dans la mode des crossovers. C’est regrettable pour les puristes mais c’est inéluctable pour le moment. Dans ce contexte, le Tonale convainc certainement en tant que SUV avec un caractère propre, à la fois en termes de design et de comportement, qui reste très dynamique pour ce type de voiture. La version 130 ch du 1.5 MiIdhybrid est peut-être un peu légère, mais là encore, elle affiche un prix très compétitif de 33.500€ pour la version de base. Les conducteurs de voitures de société feraient mieux quant à eux d’attendre le lancement prochain de l’hybride rechargeable Q4 de 275 ch.

Alfa Tonale

L’Alfa Romeo Tonale 1.5 MHEV en chiffres

Moteur : mild-hybrid : moteur à essence de 1,5 litre + moteur électrique ; 130 ch et 240 Nm

Transmission : sur les roues avant

Boîte de vitesses : boîte robotisée à double embrayage, à 7 rapports

L/l/H (mm) : 4,528/1,841/1,601

Poids à vide (kg) : 1,525

Volume du coffre (l) : 500/1.550

Capacité du réservoir (l) : 55

0 à 100 km/h (sec) : 9,0

Vitesse maximale : 200 km/h

Consommation moyenne WLTP : 5,6 l/100 km

CO2 : 127 g/km

Prix : 33.500 euros

T.V.A. : Flandre : 179,83€ ; Wallonie et Bruxelles : 495 €

Taxe de circulation : Flandre : 253,34€ ; Wallonie et Bruxelles : 323,27€

Ecomalus Wallonie : 0€

Note de la rédaction

Points forts

  • Ligne typiquement Alfa
  • Compromis entre confort et dynamique
  • Transmission automatique souple et confortable

Points faibles

  • Puissance modeste (130 ch)
  • Détails de finition
  • A quand une "vraie" Alfa ?

Partager l’article


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité