Dream Cars

Suzuki Hayabusa Sport 2002 : la folie sur 2 ou 4 roues

L’Hayabusa, c’est d’abord une moto de route formidable qui faisait parler la puissance comme pas deux. Cela dit, son formidable moteur a donné d’autres idées à Suzuki dont la production d’un microcoupé sportif. L’histoire aurait pu être belle…

David Leclercq David Leclercq | Publié le 06/03/2022 | Temps de lecture : 3 min

Évoquer le nom « Hayabusa », c’est se replonger dans la nostalgie les années 1990. En effet, en 1999, Suzuki conçoit l’ultime évolution de la fameuse moto GSX 1300R. C’est la fameuse Hayabusa qui porte le nom du faucon pèlerin le plus rapide de tous les temps et qui est capable en piquée d’atteindre les 400 km/h. La Suzuki en question n’y parvient pas, mais elle fait déjà très fort avec ses 311 km/h et son 0-100 km/h couvert en moins de 3 secondes. Un record pour l’époque, tout comme les 175 ch et les 138 Nm sortis du 4 cylindres de 1,3 litre.

Parce que cette mécanique suscite l’enthousiasme (aussi de certains bricoleurs qui lui adjoigne les services de turbocompresseurs dans certains cas), Suzuki se met en tête de l’implanter dans une voiture.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Suzuki Hayabusa Sport 2002 : la folie sur 2 ou 4 roues

L’aventure commence dès 2001, année où Suzuki décide de lancer une formule monotype appelée Formula Suzuki Hayabusa, soit des petites monoplaces shootées par ce bouillant 4 cylindres. C’est le carton plein : quiconque monte à bord de cette petite monoplace en ressort avec la banane et la question : « quand est-ce qu’on peut avoir ça sur la route ? »

Un essai au salon de Tokyo

L’idée est lancée… Et concrétisée au salon de Tokyo de 2002Suzuki présente fièrement la Hayabusa Sport 2002. Le châssis à fond plat s’inspire de celui de la monoplace. Il est réalisé à 100% en aluminium. Les liaisons au sol sont adaptées tandis que Suzuki construit aussi un habitacle (mais de format japonais) qui accueille deux personnes. Le moteur est implanté à l’avant et relié à une boîte séquentielle qui envoie la puissance aux roues arrière elles-mêmes aidées par un différentiel autobloquant.

Hayabusa : ce nom résonne en nous et évoque l’une des plus puissantes motos de route jamais construite. Mais savez-vous qu’elle avait aussi eu 4 roues ?

La carrosserie spectaculaire et étudiée en soufflerie ressemble à celle d’une Panoz Esperante et elle est réalisée en carbone. Résultat : 550 kg pour 3,79 m de long, une répartition des masses de 50/50 et un centre de gravité au ras du sol. Une voiture unique, mais aussi trop compliquée (et probablement trop délicate) pour être portée en production. Elle est donc restée à l’état de prototype. Pour notre plus grand malheur !

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité