Le patron de VW a fait une annonce fracassante sur l’avenir de la marque

« C’est probablement le défi le plus difficile auquel Volkswagen n’ait jamais été confronté » ! C’est par ces mots que Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen, s’est adressé aux cadres de sa propre marque face aux défis qui l’attendent dans les prochaines années. Pour lui, une chose est sûre, le géant allemand n’a que deux options : s’adapter ou disparaitre.

Le patron de VW a fait une annonce fracassante sur l’avenir de la marque

Dans son allocution, le CEO a multiplié les déclarations plus ou moins alarmistes pour décrire l’ampleur de la tâche qui sera la sienne, et celle de tout le groupe, au cours de la prochaine décennie. Diess a ainsi martelé que Volkswagen n’aura « qu’un seul essai » pour se transformer « radicalement », en muant de constructeur automobile à entreprise technologique car « le temps des constructeurs automobiles classiques est révolu ».

Le précédent Nokia

Herbert Diess n’a donc pas pris de gants pour mettre en garde ses employés sur le danger de s’endormir sur ses lauriers. Il n’a d’ailleurs pas hésité à comparer la position actuelle de Volkswagen, large leader en Europe, à celle de Nokia sur le marché des GSM à la fin des années 2000. L’entreprise finlandaise semblait alors intouchable, mais a tardé à réagir à l’éclosion du smartphone, ce qui a causé sa perte en quelques années seulement.

Objectif Tesla

N’y allant pas par quatre chemins, le CEO a également tonné que « rattraper Tesla serait très compliqué » en matière technologique sur le marché des véhicules électriques premium « si Volkswagen continue son développement à sa vitesse actuelle ». Diess prône donc pour une accélération des investissements et des innovations dans ce domaine. Mais l’entreprise est également tenue de respecter ses marges actuelles pour assurer le financement de ce développement, un autre défi de taille.

Et de conclure : « la tempête ne fait que commencer » ! Voilà qui est dit.