Conseils

Vendre sa voiture : comment sécuriser le paiement ?

Vendre une voiture d’occasion n’est pas toujours facile. Car le vendeur n’est pas rompu à cet exercice et il se retrouve face des acheteurs qu’il ne connaît pas. Faut-il faire simplement confiance alors que les arnaques sont de plus en plus nombreuses ? Voici comment procéder et comment sécuriser la transaction avec des tiers. 

David Leclercq David Leclercq | Publié le 22/02/2022 | Temps de lecture : 7 min

Vendre une voiture d’occasion par ses propres moyens, ça n’arrive pas tous les jours. Beaucoup de gens ne tergiversent pas et remettent simplement leurs clés au garagiste qui se chargera de la revendre et, souvent, avec un bon bénéfice. Ce qui signifie donc que vous n’aurez pas récupéré la pleine valeur de votre voiture sur le marché de l’occasion.

Pour une partie des vendeurs, il n’est toutefois pas question de céder une partie de la somme à un professionnels : ils entreprennent dès lors de revendre leur voiture par leurs propres moyens de façon à maximiser leurs gains – ou minimiser leurs pertes plutôt, la voiture n’étant que très rarement un investissement au sens strict du terme.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Rester prudent

tweedehands auto

Négocier la reprise de son ancienne voiture n’est pas chose aisée. C’est un moment de stress parfois intense. Car la transaction appelle souvent à la méfiance, surtout quand on parle argent.

Lorsqu’on laisse une personne inconnue partir avec son automobile, on croise souvent les doigts pour que le paiement ait été fait en bonne et due forme. Car on sait que les arnaques existent. Certes, elles restent minoritaires sur les plus de 700.000 voitures d’occasion échangées chaque année en Belgique, mais elles ne sont pas rares non plus. Il ne faut pas verser dans la psychose, mais simplement procéder avec méthode.

Concrètement, c’est la transaction financière qui est la plus délicate. Or celle-ci peut être de plusieurs natures. On peut en effet réceptionner le paiement en liquide, par chèque de banque certifié, par virement ou encore suite au paiement d’un tiers de confiance.

Le paiement en liquide

cash betalen

On pense souvent que le paiement en liquide est plafonné. En fait, il n’en est rien entre particuliers. Cette règle ne vaut que pour les professionnels (3.000 euros maximum). Cela dit, il est toujours utile de dresser un document de transaction qui reprend les caractéristiques globales de la voiture, les coordonnées des intervenants, la date de la transaction et les signatures. Chacune des parties prenantes doit recevoir un exemplaire.

Pour sécuriser un paiement en liquide, le mieux est de se retrouver sur un lieu défini à l’avance, mais certainement pas à l’adresse du vendeur. Un parking de supermarché ou à proximité d’une agence bancaire que vous aurez préalablement contactée afin qu’elle puisse vérifier l’intégrité des billets qui vous seront remis. En toute logique, l’acheteur qui refuserait ce processus sera à suspecter.

Le chèque certifié

Un chèque agence ou certifié présente de nombreux avantages : il est sûr et vérifiable. Il est aussi sûr pour l’acheteur car s’il le perd, personne ne pourra l’encaisser à sa place.

Notez qu’un chèque certifié doit comporter les éléments suivants : il doit être émis d’une banque belge, il indique dans « payable à » le nom d’une agence bancaire en Belgique avec son adresse, il y a un cachet de l’agence ou du collaborateur qui l’a émis, il est signé 2 fois par des responsables de l’agence, il est indiqué « payable à » : le nom qui doit y figurer DOIT être celui de votre acheteur (vérifiez avec sa carte d’identité).

N’omettez pas non plus de contactez l’agence par téléphone pour vérifier si c’est un authentique (les arnaques existent aussi ici). Notez aussi que pour l’encaisser l’acheteur doit écrire au verso : « payable à + votre nom et prénom » et le signer, sans cela vous ne pourrez rien en faire.

Pour sécuriser totalement le paiement par chèque certifié, demandez éventuellement à l’acheteur une photo du chèque en question et sonder le web pour vérifier les coordonnées de l’agence émettrice. Et n’appelez pas le numéro éventuellement présent sur le chèque qui pourrait mener à un complice. Enfin, vérifiez aussi que c’est bien le même que celui envoyé en photo le jour « J ».

Le paiement par virement

Le virement semble être la formule la plus sûre. Toutefois, il faut aussi rester prudent, car l’argent met un certain temps à transiter et dans le laps de temps, il vaut mieux ne pas remettre les clés de la voiture à l’acheteur.

Attention lorsque la transaction est internationale aussi : il est possible que l’argent disparaisse de votre compte si jamais l’acheteur a approvisionné son compte avec un faux chèque/par exemple et que l’agence s’en est rendue compte entretemps. Le mieux est parfois de se rendre à l’agence directement et de voir le banquier effectuer le virement devant vous. En outre, méfiez-vous des paiements par Western Union, PayPal et MoneyGram qui ne sont pas des entités sécurisées.

Le tiers de confiance

La solution la plus sécurisée est probablement celle du tiers de confiance. Il s’agit d’un service de paiement sécurisé avec un compte spécifique où le montant de la transaction reste bloqué tant que la transaction n’est pas effectuée. Les identités de l’acheteur et du vendeur sont également vérifiées. En tant que vendeur, vous pouvez demander à l’acheteur d’utiliser ce type de service. La plate-forme d’échange exigera un petit montant (moins de 50 euros), mais cela en vaut parfois la peine pour la tranquillité.

Vous voulez vendre votre véhicule gratuitement ? Cliquez ici !

Partager l’article


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité