Dossier-pneus

Michelin Uptis : le pneu sans air dès 2024

Michelin l’avait promis lors du dernier sommet Movin’On 2019 : le pneu sans air va devenir réalité. Le manufacturier espère en effet lancer le Michelin Uptis dès 2024.

Écrit par David Leclercq | 18/10/2021

Un pneu sans air ? Est-ce possible ? En fait, oui. Michelin en avait d’ailleurs développé un premier modèle en 2004, la roue Tweel qui comptait couper court aux problèmes de sous-gonflage chroniques.

En 2008, la marque avait récidivé en proposant cette fois ses pneus sans air à la NASA pour ses véhicules lunaires. C’était l’épisode de la Lunar Wheel. Cela dit, cela n’a débouché sur rien de concret.

Publicité

Michelin Lunar Wheel

Rien ? Pas exactement, car tous ces travaux novateurs ont contribué au développement de l’Uptis, un pneu sans air qui sera commercialisé dès 2024.

10 ans de développement

L’Uptis est le fruit d’un long développement. Car il aura fallu près de 10 ans aux équipes d’ingénieurs pour développer ce produit. En fait, ce type de pneu sans air est déjà utilisé, mais uniquement dans des applications agricoles ou de chantier.

Michelin Tweel

En gros, ces engins de génie civil ont servi de grands laboratoires. Et ils posaient un problème : à l’époque, la gomme utilisée était du polyuréthane qui limitait fortement la vitesse (max 80 km/h). Il a donc fallu continuer à chercher. L’innovation principale de l’Uptis réside dans les rayons appelés « spokes » et qui contiennent de la gomme, mais aussi un matériau breveté qui s’appelle la CVR, c’est-à-dire la résine composite.

Uptis

Concrètement, il faut se représenter la chose : ce sont des milliers de filaments extrêmement fins de fibre de verre enrobés de résine et ensuite enrobés de gomme. Ça donne des propriétés à la fois de légèreté, de résistance et de stabilité thermodynamique qui rendent l’application beaucoup plus stable en termes de charge et de vitesse.

La solution pour ne pas crever

Uptis leak

Michelin s’est associé avec GM pour ce développement, tout simplement parce qu’il s’agit d’un constructeur global dont les véhicules sont partout sur le globe. L’Europe ne sera toutefois pas forcément le marché principal pour l’Uptis, car sur le vieux Continent, on ne crève qu’une fois tous les 4 à 5 ans.

Chevy Bolt

Avec l’Uptis, Michelin vise donc plutôt les marchés asiatiques comme la Chine où on crève tous les 6 mois en moyenne. Même aux États-Unis, on crève plus souvent : tous les 2 ou 3 ans. Reste que 2024 est une échéance assez courte. Plusieurs essais ont déjà été menés et, apparemment, l’Uptis est au niveau de ses congénères avec air que ce soit pour les qualités routières ou le confort.

Vous voulez en savoir plus sur les pneus ? Consultez notre dossier sur les pneus en cliquant ici !

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé