Électrique

ESSAI Dacia Spring : Dacia frappe un grand coup !

Lancée il y a quelques mois, la Dacia Spring électrique est vendue 17.890€, un prix plancher qui en fait le modèle du genre le moins cher sur le marché. Alors, bonne ou mauvaise affaire ?

Écrit par Maxime Hérion | 29/03/2022

A l’heure où la transition énergétique est de mise dans l’automobile et que les budgets sont en train de s’envoler au point qu’il devient difficile pour un particulier de s’offrir une voiture électrique neuve, la Dacia Spring se démarque avec un prix de base de 17.890 €. Lorsqu’on voit les tarifs proposés par la concurrence, on peut raisonnablement se demander comment le constructeur, filiale du groupe Renault fait pour s’y retrouver.

En fait, il s’agit d’une version européanisée et électrifiée de la Kwid, un petit SUV développé pour des marchés émergents comme l’Inde, le Brésil ou la Tunisie. Construite en Chine, elle dispose d’un moteur de 44 ch et d’une petite batterie d’une capacité de 27,4 kWh.

Publicité

Pour baisser les coûts, Dacia a volontairement limité son équipement, ainsi que les choix de coloris : seules trois teintes s’offrent au client, de mêmes que deux niveaux de finition (Comfort et Confort Plus). Enfin, pour maximiser les performances d’une mécanique aussi modeste, le constructeur a fait la chasse au kilos. Sur ce point, il a réussi une véritable prouesse en faisant une voiture de seulement 970 kg ! Pour un petit modèle thermique, c’est déjà très honorable. Pour un électrique, c’est du carrément du génie !

Format de poche

Dans le hall de l’importateur, notre Spring nous attend bien sagement. Par rapport aux autres Dacia et Renault qui sont garées à-côté, elle paraît bien petite avec ses 3,73 m de long et 1,62 m de large. Conçue d’être la citadine idéale, elle ne bascule pas dans les travers d’une concurrence qui a tendance à supprimer purement et simplement ses petits modèles d’entrée de gamme.

La bonne nouvelle, c’est que l’intérieur se montre relativement spacieux même si les places arrière sont réservées à de petits enfants. Par contre, inutile de tourner autour du pot, on sent directement que Dacia a sacrifié la qualité du mobilier de bord pour pouvoir proposer un prix attractif.

Entre des plastiques à la fois durs et très vulnérables, et des assemblages légers, la Spring ne peut cacher sa nature low-cost, un aspect que confirment encore certains détails : pas d’accoudoir central, commandes de vitres sur la console centrale, etc.

Dacia Spring interieur

Plus embêtant, le siège conducteur n’est pas réglable en hauteur, pas plus que la colonne de direction. Lorsqu’on mesure 1m86 comme serviteur, il est presque obligatoire de se « tasser » sur le siège (confortable au demeurant) pour obtenir une position de conduite décente. C’est d’autant plus dommage que notre voiture d’essai qui bénéficie de la finition Confort Plus est très complète puisqu’elle dispose d’un système multimédia LG avec caméra de recul, de l’air conditionné, des vitres électriques et du verrouillage central.

Facile à vivre

Pour utiliser la Spring, rien de plus simple : il faut tourner la clé, attendre qu’un témoin « Go » s’allume au tableau de bord, puis tourner la molette qui est placée sur la console centrale sur le mode « D ».

Dacia Spring 2022

Sur une note d’orgue sonorisant la voiture, la Dacia s’élance gentiment. Il faut avouer que nous avions de grosses craintes avant de l’essayer en voyant sa modeste fiche technique. Cependant, la faible masse de l’engin fait que les performances sont suffisantes dans la circulation, du moins sur le plat !

Perchée sur de petits pneus de 14 pouces très étroits, elle est aussi maniable qu’un vélo ! Très réactive et capable de faufiler presque partout, la Spring est une parfaite citadine dont le comportement peut rappeler certaines voitures anciennes comme… la Renault 4L dont elle est finalement la fille spirituelle.

En ville, elle fait merveille avec une consommation moyenne située en-dessous de 15 kWh/100 km, prouvant que la légèreté est la clé de la sobriété.

Amplement suffisante

La Spring est-elle limitée uniquement aux zones urbaines ? Non, pas du tout. Il lui juste un peu de temps pour arriver à 120 km/h mais une fois que sa vitesse est stabilisée, elle est capable d’évoluer sur autoroute sans problème.

Bien sûr, les bruits aérodynamiques sont présents et elle est assez sensible au vent latéral. Cependant, nous avons effectué un trajet de plus d’une centaine de kilomètres à son volant sans encombres et il nous restait un tiers de capacité de la batterie en arrivant.

Dacia Spring Comfort Plus

En ville, la Spring dispose d’une autonomie de 225 km environ et de 160 km sur les grands axes. Pour les déplacements quotidiens, c’est déjà plus qu’assez !

Qui dit petite batterie dit des temps de recharge raccourcis. Sur une prise de courant domestique, il lui faut 13h32 pour récupérer 100% de sa charge. Sur une borne rapide, ce temps chute à 1h30 et il ne lui faut que 56 minutes pour récupérer 80%. Avec un Wallbox à la maison, comptez 4h51 pour « faire le plein ».

Dacia Spring prise stekker

Durant notre semaine d’essai, nous avons profité de la borne installée sur le parking d’un supermarché. Durant la durée de nos courses, la petite Dacia s’est rechargée sans perte de temps pour nous et tout à fait gratuitement qui plus est ! Un aspect non-négligeable vu le prix actuel des produits pétrolier

Conclusion

Un gros SUV électrique de plus de 2 tonnes avec des jantes de 20 pouces ne sera jamais efficace parce que c’est tout simplement une ineptie !  Avec la Spring, Dacia a tapé dans le mille avec une voiture « qui fait le job » et qui tient absolument toutes ses promesses, un détail assez rare dans le marché actuel. Si vous cherchez une voiture qui vous permet de vous déplacer facilement, écologiquement et pour un coût très intéressant, la Spring est faite pour vous ! Même si son concept unique entraîne son lot de défauts, elle est assurément une bonne surprise.

Dacia Spring opladen charger

La Dacia Spring en chiffres

Moteur: 1 moteur électrique  (33 kW, 125 Nm)

Transmission : sur les roues avant

Boîte de vitesses : automatique à 1 rapport

L/l/H (mm) : 3.734/1.579/1.516

Poids à vide (kg) : 970

Volume du compartiment à bagages (l) : 270

Batterie (kWh) : 27

De 0 à 100 km/h (sec) : 19,1

Vitesse maximale (km/h) : 125 km/h

Autonomie WLTP (km) : 230

CO2 : 0 g/km

Prix : 17 890 euros

Taxe de mise en circulation : Flandre : 0 € ; Wallonie et Bruxelles : 61,50€

Taxe de roulage : Flandre : 0€ ; Wallonie et Bruxelles 85,27€

Ecomalus Wallonie : 0€

Note de la rédaction

Points forts

  • Prix « canon »
  • Format idéal pour la ville
  • Consommation

Points faibles

  • Position de conduite
  • Finition habitacle
  • Pas de cruise-control

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé