Essais auto

ESSAI Suzuki Across PHEV : Surprise du chef !

Après la Swace, l’Across est le deuxième modèle issu du joint venture entre Suzuki et Toyota. C’est moins évident ici, car le visage de l’Across est très différent de celui d’origine (le RAV4 pour ne pas la citer), alors que, dans chacun de ses traits, la Swace renvoie, de fort belle manière d’ailleurs, à la Corolla Touring Sports. 

Écrit par Laurent Zilli | 24/08/2021

Si c’est bien du RAV4 qu’est issue l’Across, la déclinaison que propose Suzuki n’en est pas moins singulière puisqu’elle s’articule sur une version que vous ne connaissez pas encore ! Voilà qui prouve que le géant Toyota ne laisse pas que des miettes à ses partenaires, loin s’en faut.

Une autonomie électrique record

Sous le capot, il y a en effet une mécanique hybride rechargeable. Un PHEV en lieu et place d’un « simple » HEV comme on l’aurait supposé. Et comme bon sang ne saurait mentir, ce système supplante d’entrée tous les concurrents. Rien d’étonnant quand on connaît le savoir-faire des ingénieurs employés par les deux constructeurs japonais.

Suzuki Across

Pour créer ce plug-in, ils sont partis du 4 cylindres essence de 2,5 litres développant à lui seul 185 chevaux, ainsi que la boîte auto électrifiée e-CVT. La différence réside dans les batteries et la puissance des moteurs électriques (un par essieu pour obtenir une transmission intégrale).

Les chiffres en attestent : l’ensemble développe 306 chevaux et, grâce à une réserve de 18 kWh, la Suzuki affiche une autonomie électrique WLTP de 75 km, voire 98 km en conduite strictement urbaine ! C’est énorme et ça efface effectivement toute concurrence. En théorie du moins… car il faut se méfier des promesses. Il n’est pas rare que dans le cas d’un SUV, les consos réelles, d’essence ou d’électricité, soient sensiblement moins épatantes que celles reprises sur la fiche technique. Sauf qu’ici, pas besoin de bluffer : les engagements sont tenus.

Impressionnant 

Suzuki Across

Oui, durant notre prise en main, l’Across n’a pas démenti l’autonomie annoncée, parcourant plus de 75 km sans émissions. Ce sera un peu moins si l’on circule uniquement sur autoroute – jusqu’à 135 km/h en 100% électrique – mais bien plus uniquement en ville. Puis, comme à notre habitude, nous avons poursuivi l’essai sans recharger pour voir comment se comporte le mode hybride.

Là encore, le savoir-faire a parlé : une moyenne de 6,2l/100km pour cette partie du test composé majoritairement d’un trajet autoroutier. De fait, c’est toujours en ville que ça baisse, puisque la Suzuki recourt exclusivement à ses moteurs électriques pendant 60-70% du temps. Impressionnant !

Du muscle et du moelleux 

Ceci dit, il n’est pas interdit de cravacher, ce que nous nous sommes autorisés évidemment pour vérifier si les 306 chevaux sont bien là. Affirmatif, ils répondent présent et surtout en mode Sport. Pour autant, et même dans cet exercice musclé, l’Across demeure confortable, avec son amortissement soigné et son excellente insonorisation.

Suzuki Across

Puis, elle est spacieuse ô combien ! Notons d’ailleurs que, malgré son système plug-in, la Suzuki conserve un coffre très généreux de 520 litres, ce qui est plutôt rare. Avec, pour parachever ce tableau flatteur, un fort bel équipement : l’Across est dotés en série de tout ce qu’il faut pour l’aide à la conduite, l’info-divertissement, etc.

100% déductible 

Le prix officiel n’est pas encore connu, mais si on se réfère à l’exemple Swace/Corolla, la Suzuki Across devrait être tarifé à peu près comme le Toyota RAV4 : environ 57.000€. Ce n’est pas donné, mais, en contrepartie, c’est 100% déductible pour les indépendants et les entreprises. Quant à la TMC (taxe de mise en circulation), elle est à géométrie variable selon qu’on s’immatricule en Flandre (il ne vous en coûtera alors que 45€) ou dans le reste du pays (beaucoup plus…). Le genre de « particularisme » qui confirme ce que l’on savait déjà : la Belgique est un pays surréaliste !

Conclusion

En dépit de cette TMC communautarisée, l’Across nous laisse une bonne impression. C’est un SUV bien dans ses baskets, véritablement économique à l’usage, et dont le dessin, à travers ses spécificités Suzuki, participe à la crédibilité du véhicule.  Sous le capot, une mécanique hybride rechargeable et non un « simple » HEV comme on l’aurait supposé.

Suzuki Across

Suzuki Across PHEV : Fiche technique

Moteur : 4 cyl., essence, PHEV, 2.487cc, 306ch, 497Nm

V-maxi : 180 km/h

0 à 100 km/h : (sec) 6

Transmission : aux 4 roues

Boîte : auto CVT

L / l / h (mm) : 4.635 / 1.855 / 1.690

Poids à vide (kg) : 1.910

Volume du coffre (l) : de 520 à 1.604

Réservoir (l) : 55

Autonomie électrique (km) : 75

Conso. mixte : 1 l/100km

CO2  : 22 g/km

Prix : NC

Note de la rédaction

Points forts

  • Sens inné de l'économie
  • Autonomie électrique généreuse
  • Jolies performances 
  • Familiale agréable

Points faibles

  • Fiscalité handicapante en Belgique francophone

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé