Électrique

Combien coûte une batterie de voiture électrique ?

L’élément central d’une voiture électrique, c’est sa batterie qui représente par ailleurs le coût le plus important du véhicule. Mais combien cela coûte-t-il lorsqu’il faut la remplacer ?

Écrit par David Leclercq | 21/01/2022

La voiture électrique va donc faire irruption dans nos vies. Son arrivée est programmée d’ici très peu de temps, probablement avant 2026, car à partir de cette date la fiscalité va totalement changer. Elle ne permettra plus que la déduction des véhicules zéro émission et 100% électrique.

Bien entendu, les entreprises ont déjà abordé ce changement, car il est clair que la valeur résiduelle fait pour elles partie de l’équation. Cela dit, cette manière de procéder sera avantageuse pour le particulier qui pourra d’ici 3 ou 4 ans trouver des voitures électriques abordables sur le marché de l’occasion.

Dans la voiture électrique, l’élément technique central, c’est bien entendu la batterie. Et c’est aussi l’élément le plus délicat. C’est vrai pour le quotidien, car il faut (comme pour un smartphone) composer avec la recharge de cette batterie qui prend plus de temps que lorsqu’on fait le plein de pétrole.

Cela dit, il y a d’autres points d’attention, comme la longévité de cette batterie. C’est une vraie question, car comme il s’agit de la partie la plus coûteuse du véhicule, la batterie peut constituer une dépense très importante lorsqu’il faut la remplacer.

Des prix en chute

Dans la voiture électrique, l’élément technique le plus coûteux est la batterie. Mais combien cela coûte-t-il lorsqu’il faut la remplacer ?

Les constructeurs octroient naturellement des garanties sur les batteries de leurs voitures électriques. Il faut tabler sur une moyenne de 8 ans et de 160.000 km. Au terme d’une de ces deux échéances, le constructeur s’engage à ce que la batterie possède encore 70% de sa capacité initiale.

En deçà de ce seuil, il s’engage à vous la remplacer. Cela dit, au-delà de cette période, combien coûte un remplacement ? Et bien, cela dépend du constructeur et du coût au kWh de la batterie qu’il utilise.

Impayable à ses débuts, la batterie des voitures électriques a vu ses prix chuter drastiquement au cours des dernières années. Les dernières études montrent en effet que les prix ont encore chuté de 6% en 2021. De ce fait, la valeur au kWh est presque dix fois inférieure à ce qu’elle était en 2010. Pour les utilisateurs, c’est évidemment une bonne nouvelle.

Selon Bloomberg, le prix moyen des batteries destinées aux voitures électriques serait de 104 euros/kWh en 2021. Cela dit, il faut relativiser, car il faut savoir que les prix les moins chers sont ceux pratiqués en Chine. Dans l’empire du Milieu, le prix moyen au kWh est de 98 euros alors qu’aux États-Unis et en Europe, les prix sont de 40 à 60% plus élevés en raison du coût de la main-d’œuvre et d’un processus d’industrialisation plus onéreux, entre autres.

La réalité différente

Renault Zoe batterie batterij

Bien entendu, ces chiffres sont des moyennes. Qu’en est-il dans la réalité lorsqu’il faut passer à la caisse ? En fait, on reste actuellement assez loin des 104 euros/kWh tout en sachant aussi que les prix varient en fonction de la capacité de la batterie. Certains constructeurs se basent sur la capacité utile (réellement utilisable) alors que d’autres sur la capacité totale, ce qui peut porter la différence de 3 à 7 kWh environ.

Selon une enquête menée par le média français L’Argus, le constructeur le plus proche des 104 euros/kWh est actuellement Renault qui tourne autour des 165 euros/kWh. Ce qui porte le coût d’une batterie d’une Renault Twingo électrique à quelque 4.000 euros et environ 8.500 euros pour celle d’une Zoé de 52 kWh.

Cela dit, les prix grimpent rapidement avec d’autres marques. Skoda reste encore cantonné à un peu moins de 200 euros/kWh pour le récent Enyaq (mais pour la version 50 kWh, sur les iV 60 et iV80, on monterait à respectivement 276 et 280 euros/kWh). Chez Volkswagen les VW ID.3 et ID.4 exigent un prix de 260 euros/kWh.

Chez Tesla, le prix relevé par nos collègues français atteint les 269 euros/kWh pour les Model S et Model X. En toute logique, ce devrait coûter un peu moins cher pour la Model 3 qui recourt pour certaines de ses versions à des batteries lithium-fer-phosphate (LFP) au lieu des nickel-cobalt-aluminium.

Notons que les prix peuvent aussi atteindre des sommets pour d’autres véhicules. Pêle-mêle, il faut citer, 446 euros/kWh pour la Porsche Taycan (soit plus de 40.000 euros pour la grosse batterie), mais aussi 467 euros/kWh pour la petite Honda e (soit plus de 16.000 euros le pack) ou encore 600 euros/kWh pour l’Audi e-tron (soit 38.000 euros pour la petite batterie de 64 kWh), toujours selon l’Argus.

La location comme solution ?

Bien entendu, il est attendu que ces prix diminuent. D’une part avec la baisse des prix au kWh des batteries (attendu autour de 90 euros dès 2024), mais aussi avec l’expérience que les constructeurs auront glanée au fil des ans. Car ne n’oublions pas, la garantie n’est jamais offerte. Il faut donc que quelqu’un la paie et c’est toujours le client final. Dès lors, une meilleure expérience et vision sur la longévité des batteries contribueront aussi à faire baisser les prix.

Il y a toutefois un moyen pour se mettre à l’abri de mauvaises surprises et de dépenses inconsidérées : souscrire à un contrat de leasing pour la voiture. Auparavant, certains constructeurs louaient les packs de batteries, mais ces formules ont fini par disparaître au profit d’offre complète de leasing, y compris pour le particulier qui se met dès lors à l’abri de tout souci puisque ces contrats prennent aussi en charge les potentielles réparations.

Certes, ce n’est pas encore passé dans les mœurs, mais c’est clairement une solution à explorer.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé